COOPI recherche un Administrateur Projets en Senegal

A partir du 2004 jusq'au 2010, COOPI a mis en œuvre plusieurs mesures de promotion sociale et économique en faveur des groupes vulnérables (coopératives de femmes, personnes handicapées, jeunes vulnérables issus de milieux défavorisés), afin de renforcer leurs aptitudes et compétences professionnelles et de favoriser leur insertion sur le marché du travail dans différentes régions du pays (Casamance, Dakar, Thies, Louga, Saint Louis). Depuis 2004, COOPI travaille dans le domaine de la migration à travers le co-développement et la professionnalisation de la diaspora. Depuis 2016, dans la région de Tambacounda, COOPI travaille en partenariat avec OIM et AICS pour créer des possibilités d'emploi pour les jeunes vulnérables et les rapatriés, grâce à la formation professionnelle et à l'emploi durable dans le secteur agricole et l'élevage.

Depuis 2013, COOPI travaille dans les régions de Kayes, Ségou et Mopti au Mali, avec des projets de lutte contre la malnutrition infantile, la protection de l'enfance et des activités de soutien aux migrants en transit. COOPI a apporté un soutien aux centres de santé locaux à travers un appui technique et matériel aux centres de santé pour faciliter la prise en charge des enfants souffrant de malnutrition sévère. Depuis 2018, COOPI apporte également une assistance aux enfants affectés par le conflit dans les régions du centre à travers des services de prise en charge, soutien psychosocial et appui à la réintégration communautaire. COOPI est également partenaire d'UNICEF et des autres agences des Nations Unies dans le monitorage des violations faites aux enfants dans le contexte du conflit. COOPI a un bureau de coordination à Bamako, des bases régionales à Mopti et Ségou et des sous-bureaux régionaux à Djenné et Bankass (région de Mopti) avec des prévisions d'extension sur d'autres zones. COOPI intervient principalement avec l'appui financier d'ECHO, AICS, UNICEF.

Objectif du poste

L'administrateur de projets garantit la correcte gestion administrative et financière des projets soutenus par COOPI en assurant la supervision des aspects économiques, financiers et de ressources humaines conformément aux dispositions légales en vigueur dans le pays. Il participe activement à la gestion des risques (sécurité, sanitaire, fraude / corruption, PSEA, etc...) pour les projets et les partenariats locaux.

Responsabilités

Supervision des aspects économiques et financiers concernant les activités des projets COOPI affectés:

  • Gestion de la comptabilité en conformité avec les procédures de l'ONG COOPI et des bailleurs de fonds;
  • Gestion de la mise à jour régulière des données financières des projets;
  • Vérification du prévisionnel de dépenses mensuelles visant à la requête mensuelle des fonds; 

    • Vérification et contrôle du respect des procédures d'achat de COOPI et contrôl des pièces justificatives comptables, et de la conformité des contrats avec les fournisseurs;
    • Vérification et contrôle de l'application correcte de la loi fiscale;
    • Garantie du passage des consignes administratives, comptables et financières entre les chefs des respectifs projets (sortant et entrant) et/ou entre les comptables;
    • Supervision de la gestion administrative du personnel national des projets en conformité avec le Code du Travail du pays/l'Inspection de travail et le manuel RH COOPI;
    • Supervision et formation du personnel national administratif;
    • Participation à la sélection du personnel comptable et administratif national et évaluation du personnel même;
    • Préparation des communications/ correspondances avec les bailleurs de fonds;
    • Rédaction des rapports financiers intermédiaires et finaux des projets;
    • Préparation de la documentation nécessaire pour les audits de projets;
    • Collaboration dans la mise à jour des inventaires des biens avec la logistique.
    • Missions sur les différentes bases/sous bases selon les besoins;
    • Garante de l'archivage électronique des documents administratifs et comptables;

  • Profil du candidat
    Essentiel
    • Enseignement supérieur (licence) ou équivalent avec expérience dans le domaine economique-financiere, coopération au développement ou relations internationales ou de la mise en œuvre de projets à l'internationale;
    • Au moins 3 ans d'expérience dans la gestion économique et financière de projets et dans la comptabilité dans des ONGs (expérience de travail en Afrique et / ou dans des contextes de conflit / post-conflit est un atout);
    • Maîtrise de la langue français et de la langue italien, parlé et écrit;
    • Bonne connaissance des procédures du bailleurs AICS;
    • Excellente connaissance du paquet Office;
    • Expérience dans l'utilisation de bases de données comptables;
    • Expérience dans le rapportage financier et la gestion de contrôle interne;
    • Excellente capacité de travailler dans des conditions de base et de s'adapter à la vie du terrain;
    • Excellente capacité organisationnelle ; flexibilité, fort sens de l'initiative et autonomie dans le travail;
    • Excellente capacité de travailler sous pression;
    • Capacité de travailler dans un contexte politique et sécuritaire sensible et complexe et dans un environnement multiculturel;
    • Intérêt et motivation à travailler dans une ONG en respectant ses valeurs et principes.

  • Souhaitables
    • Précédente expérience avec COOPI et connaissances de ses procédures.

  • COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d'échéance de l'annonce. Merci de votre compréhension.
    COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, fondée à Milan en 1965. Depuis plus de 50 ans, COOPI est engagée dans la lutte contre la pauvreté avec un soutien à long terme et une présence constante sur le terrain à côté des populations touchées par la guerre, les crises socio-économiques et les catastrophes naturelles. Les activités de COOPI visent à encourager le développement et à répondre aux situations d'urgence. En Afrique, Amérique Latine et Moyen Orient COOPI favorise l'accès à l'eau, ainsi que le droit à la santé et à l'éducation des communautés les plus pauvres.